Bleach :
Tome 39
20/10/2009

Bleach :
Tome 38
08/2009

Les Bleach passent à 6,90€ à partir du 01/01/11 - La news sur Scantrad : Augmentation des tarifs Glénat



Le manga Bleach


Les dessins de Kubo

Les dessins de l’auteur, Tite Kubo

Evolution : du latin evolutio "action de dérouler" du sapin de evolvere, de e-(ex), et volvere "rouler" Soit une suite de transformation dans un même sens ; "transformation graduelle et conçue en général comme assez lente, ou comme formée de changements élémentaires assez minimes pour n’être remarqués".

"L’évolution, c’est le déroulement régulier des phénomènes, des évènements, des idées, déroulement, selon les saisons, plus ou moins lent, plus ou moins rapide, mais toujours soumis aux exigeantes lois de la vie."
Duhamel

"-Boooooon on commence ??" C’est ce que vous devez penser ! Oui, nous allons essayer de comprendre, de définir le plus objectivement et le plus précisément possible le dessin de Tite Kubo ; en analysant tout d’abord le talent artistique de cet auteur. Puis nous verrons l’évolution du dessin dans le manga Bleach, touchant en particulier les personnages principaux.

Style du dessin de Kubo

Avec la fin de Zowbie powder, l’ami Kubo décida de ne pas en rester là, et retravailla sur un autre scénario plus accrocheur et aux personnages dotés d’un character design bien plus soigné.

Tout d’abord nous remarquons un souci de différencier les protagonistes par des traits de dessin propres à eux-mêmes. Ainsi Ichigo ne ressemble pas du tout à Sado, et encore moins à son père. L’auteur a réussi à varier les formes des visages pour donner réellement vie aux personnages. Leurs expressions leur attribuent un caractère propre à eux-mêmes. Grimmjow est dessiné sous l’apparence d’un être sanguinaire, méprisant envers la vie humaine. Nous constatons que ce sont surtout au niveau des yeux, fins, allongés et aux sourcils froncés, qui contribuent à en faire un méchant par excellence. Le visage inférieur est également important.

Le menton est carré et souvent le personnage dispose d’un sourire cynique et hautain.

De même, les Hollows sont dessinés chaque fois sous une forme différente, permettant d’éviter toutes ressemblances et toutes méprises. Il ne cesse d’apporter de nouvelles transformations quand à leur aspect, dans le but de na pas sombrer dans la monotonie du dessin. D’autre part, les personnages sont dotés d’un charisme qui n’apporte qu’attachement et intérêt de la part du lecteur. Leurs styles, leurs traits garanties le succès des personnages de Bleach.

Le character design des protagonistes est affectionné par les lecteurs, car Kubo sait allier simplicité et classe. Sans pour autant disposer de vêtements innovants, les personnages sont habillés avec élégance et distinction, ce qui cuirasse leur prestance. Pour ma part l’exemple frappant est Grimmjow. Le col relevé, une veste courte et serrée, aux manches remontées, un pantalon ample,Grimmjow a énormément d’allure. Au niveau des scènes de combat Tite Kubo est parvenu à accorder clarté, originalité et compréhension. Les différentes phases d’un combat sont bien retranscrites ne perdant pas de leur logique et de leur intensité. Souvent très difficile à réaliser, puisqu’il faut garder une cohérence entre les différents éléments qui sont incorporés dans les cases. Tel que l’environnement, la luminosité, mais également les blessures.

De plus tout ceci doit rester lisible et le lecteur doit rester concentrer sur le combat en premier plan, et non être distrait par les éléments du fond. Par conséquent, dans une case on constate que le personnage est la pièce maîtresse, il est bien souvent beaucoup plus détaillé que le fond. L’environnement reste toutefois bien retranscrit, mais non poussé.

On remarque dans Bleach un intérêt porté essentiellement sur les personnages, avec quelques fois un décor pauvre, voire même vide. C’est sur ce point que Bleach ressemble à Dragon Ball Z. Les scène de combat se passe soit entre des maisons ou sur un terrain vague et désertique.

Evolution de Bleach

Nous remarquons un développement du dessin de Bleach au fil des chapitres, non pas tant au niveau du paysage ou de l’architecture, ou encore même au point de vue de l’organisation des cases.

C’est essentiellement aux niveaux des personnages que l’on constate un changement qui résonne en écho avec le caractère changeant de ceux-ci. L’exemple frappant est celui de Ichigo Kurosaki. De taille plutôt petite au départ, sa corpulence, son physique se développe. Il s’agrandit, s’élargit, s’épaissit … Son visage a largement changé en une dizaine de tomes.

Cependant ceci n’a permis que de renforcer le charisme d’Ichigo. Ichigo a mûrit, et s’est développé en moins d’une année ^^.

De même à sa première apparition, Zaraki Kenpachi est différent des scènes de combat où l’on le retrouve contre Ichigo. Sa carrure n’est pas la même. Il est plus petit et son visage moins marqué et beaucoup plus fin et allongé.

Renji a, lui, perdu de son visage un peu sanguinaire avec des yeux moins allongés lorsqu’il était sur Terre que dans la Soul Society. Enfin, l’innovation majeure est Inoue Orihime, qui du fait de sa place de plus en plus grande dans le manga, a énormément changé. Modèle idéal pour tout homme au niveau physique, son visage est devenu moins carré, beaucoup plus fin et allongé, paraissant moins angélique et naïf qu’au départ.

Cependant sa beauté n’en reste pas moins éclatante. Au niveau de son corps, Kon ne voit qu’une amélioration positive : ses hanches se sont élargies. Elle ressemble de plus en plus à un modèle de Lara Croft. Au niveau design et charisme Kubo a modifié les traits d’Orihime afin de suivre l’évolution de sa position, de sa place croissante dans le manga. Telle que sa nouvelle coupe de cheveux qui contribue à renforcer sa beauté.

Par conséquent nous constatons bien une amélioration du dessin de Tite Kubo, qui contribue souvent à renforcer les traits de caractères des personnages, leur charisme et leurs expressions.

Aux fils des chapitres on ressent une grande maturité, un épanouissement, une entéléchie du dessin de l’auteur, ce qui semble normal. Il se perfectionne à force de dessiner les mêmes protagonistes encore et encore.





Dans la même rubrique :

guide des chapitres | Le mangaka | Les oeuvres de Kubo | Couvertures de Bleach

Outils pour l'article

Imprimer : Imprimer | Convertir en PDF : Enregistrer au format PDF