Bleach :
Tome 39
20/10/2009

Bleach :
Tome 38
08/2009

Les Bleach passent à 6,90€ à partir du 01/01/11 - La news sur Scantrad : Augmentation des tarifs Glénat


Les dossiers sur Bleach > Le pouvoir d’Inoue Orihime

L’étrange pouvoir d’Orihime

« La force de celui qui croît en Dieu, n’est pas en Dieu mais dans sa propre foi. »

Inoue Orihime aurait-elle sans le vouloir développer cette idée, l’aurait-elle concrétiser en une technique, grâce à un pouvoir caché au plus profond d’elle-même ; et qui maintenant place notre jeune lycéenne comme une pièce essentielle dans la conquête du monde entrepris par Aizen Sôsuke ?


Bien qu’elle paraisse frêle, fragile en comparaison de ses autres compagnons, Inoue sait grâce à une volonté insoupçonnée, concevoir les choses qui l’entourent d’une autre manière. La philosophie de sa technique repose sur la phrase : « Ce n’est pas comment les choses devraient être mais comment tu voudrais qu’elles soient ».

Ses pouvoirs demeurent dans les barrettes que lui a offert son frère :

Elles sont une sorte de Zanpakûto. Grâce à ceci, elle est capable de modifier un objet ou un être vivant grâce à sa pensée, en rejetant les lois de la nature, de la physique au sens biologique du terme.

Son reitsu lui permet de matérialiser quelque chose sous une autre forme, en le vieillissant ou le rajeunissant. Elle efface par son énergie tous évènements antérieurs, guérissant des blessures normalement impossible à soigner. Elle contrecarre alors la loi du passé, du présent et du futur. L’exemple révélateur est la guérison du bras de Sado, réduit en bouillie par l’arrancar Yami ; et l’exemple type est la régénération du bras de Grimmjow, qui bien que coupé et réduit en cendres peut quand même être guéri.

Orihime Inoue crée un champ d’énergie spirituelle autour de la blessure qu’elle doit soigner, en prononçant les mots : « Je rejette ». Le bras de Grimmjow se reconstitue alors progressivement. Inoue prouve ainsi la force inattendu de son reitsu, et prend désormais une nouvelle place dans le manga de Tite Kubo.


Elle détient la capacité de concevoir ce qui l’entoure d’une autre manière, influant alors sur ses actions et ses choix. En effet, grâce à son pouvoir elle pense pouvoir être capable de faire régresser le Hougyoku, le faisant revenir à sa forme première, originale, lui donnant une forme latente. Elle peut inverser son cours d’évolution, l’arrêter dans sa transformation, et ainsi le faire régresser. Comme le dit Aizen :


Sa technique repose en fait sur un complexe bien plus spécifique et développé que la restauration temporelle et spatiale.


C’est un pouvoir qui dépasse les lois fixées par Dieu ; qui compromet son autorité. Inoue utilise une force déviante, hérétique, qui remet en cause le pouvoir suprême des Dieux.

Elle renie l’essence même de ce qui existe, de ce qui a lieu, et de ce qu’il entoure. Elle peut contrecarrer les desseins des Dieux, bafouant leurs règles et leurs créations. Peu importe la chose, l’objet ; elle est capable d’effacer ou de reconstituern’importe quel évènement. Sa technique est de l’ordre de la renaissance ultime, recréant la matière inexistante grâce à un esprit fort, un psychisme puissant.


Il restreins, rejette et dénie toute matière existante, dans le but d’en reconstituer les bases manquantes. « Restreins et rejette » car c’est un refus de ce qui se passe, tel la mort des deux Shinigamis qui l’accompagnent lorsqu’elle se fait enlever. Et « dénie » parce que la matière est une substance douée de propriétés physiques spécifiques ; et que reconstituer cette matière, c’est reconstituer la réalité matérielle touchant le domaine de Dieu. Elle remet alors en cause les limites humaines instaurées par ce dernier.