Bleach :
Tome 39
20/10/2009

Bleach :
Tome 38
08/2009

Les Bleach passent à 6,90€ à partir du 01/01/11 - La news sur Scantrad : Augmentation des tarifs Glénat


Les dossiers sur Bleach > L’esprit d’un Guerrier

« Le miroir est l’âme de la femme, comme le sabre est l’âme du guerrier ».

C’est sur ce proverbe japonais que nous commencerons le dossier intitulé :

« Développer son esprit », « le renforcer », tel sont les mots que nous retrouvons régulièrement dans les Shonens ou autres Seinens.

En effet, dans toutes les histoires qui incluent des combats épiques, l’esprit est la clé de la réussite pour le héros et ses compagnons.

Les mots comme « reiutsu », « chakra », « spirit » sont utilisés pour symboliser la force intérieure d’un individu. Cette puissance est contrôlée en grande partie par l’esprit : « Un esprit fort dans un corps sain ». Cependant si cet esprit est faible, les chances d’avoir comme dans Bleach un reiutsu élevé sont peu probables.

Nous verrons ainsi quelles incitations poussent le Shinigami à endurcir son esprit. C’est souvent en rapport avec une idéologie suivie par le personnage.

- Le but premier du Shinigami
- Le respect des règles
- la défense de la justice
- L’utopie
- le côté obscur t’envahit
- atteindre les sommets
- un sentiment d’admiration
- le souhait de protéger des êtres chers
- Le besoin de se battre
- Face à la mort

En définitif, nous pouvons dire que le combattant, qu’il soit Shinigami ou Quincy, n’accroît sa puissance qu’à travers un travail mental intense.
L’utilisation même du Zanpakutô en est la preuve.

Au niveau du Quincy c’est plus une adaptation, une compréhension avec l’environnement qui lui permet d’augmenter sa puissance.
Il doit être en symbiose avec les choses qui l’entoure, pour être capable d’en tirer la force.

La conviction de l’escrimeur est cruciale. Elle influe sur une grande part du combat, poussant le guerrier à découvrir une nouvelle force.

Le Shinigami qui n’est pas prêt à se battre, ou qui ne sait pas pourquoi, ne peut gagner un duel.
Son sabre n’est qu’un jouet, qui tremble dans l’action.
Il doit prendre connaissance de l’existence et comprendre les attentes de son Zanpakutô ; mais également de ses sentiments.

Le sabre devient alors le symbole de sa vie, qui se brise lorsqu’il perd. Il est également le prolongement du bras, celui qui inflige ce qu’ordonne l’esprit du Shinigami.